La dentelle de Lyon à Caudry : L’histoire de la sauvegarde d’un patrimoine industriel exceptionnel !

La dentelle de Lyon à Caudry : L’histoire de la sauvegarde d’un patrimoine industriel exceptionnel !

10 novembre 2018 0 Par christelle

A Caudry, la visite du musée est incontournable si l’on veut approcher le savoir-faire d’excellence de la dentelle et mieux comprendre le fonctionnement de ces impressionnants métiers Leavers. (le musée de Caudry)

Mais, en allant à Caudry, j’avais également envie de voir fonctionner un atelier en activité et c’est Madame Bracq qui m’a ouvert les portes de la manufacture familiale qui existe depuis 1889.

Pas de chance !

En ce vendredi de visite, les machines sont exceptionnellement à l’arrêt, car l’entreprise est en attente de la livraison et de l’installation de deux grands métiers…

C’est alors que ma visite va prendre une tournure inattendue puisque Mme Bracq me propose une visite plus confidentielle, dans un atelier isolé, celui dédié aux métiers de dentelle lyonnais.

C’est ainsi que je découvre l’histoire insolite des derniers métiers de dentelle de Lyon en fonctionnement en France !

La passion des métiers

De Lyon à Caudry...

L’histoire commence en 2012, à La Croix Rousse célèbre quartier de tissage à Lyon, lorsque les établissements Goutarel, qui exploitaient un atelier de dentelle créé en 1903, viennent de céder leurs locaux et doivent se séparer de leur appareil de production.

La réglementation qui protège l’industrie dentellière française veut que l’ont ne puisse vendre ces métiers à un acquéreur qui ne soit pas dentellier, centre de formation ou musée !

L’entreprise compte alors 8 métiers Bobin-Jacquard datant de la seconde partie du 19ième siècle.

Les établissements Bracq se portent acquéreur de 3 métiers, 2 autres seront achetés par la ville de Lyon pour rejoindre le musée.

Les trois métiers de 17 tonnes chacun prendront la route de Caudry.

Le défi de la remise en route...

A ce stade, les difficultés commencent : pas de mode d’emploi, pas de plan de montage ! Personne ne sait faire fonctionner les métiers ! Mais, il en faut plus pour décourager ces amoureux de leur(s) métier(s) !

La Maison Bracq créée la société Lyon Lace et embauche une équipe de 5 personnes.

Un espace spécifique sur deux étages va être aménagé. Au rez de chaussée se trouvent les trois métiers et à l’étage le cerveau Jacquard et ses vieux cartons perforés.

Puis, les cartons percés qui accompagnaient les métiers vont être testés, un à un, pour répertorier les motifs de dentelle.

Deux ans de travail ...

C’est le temps qu’il faudra à l’équipe pour relever le défi. Fort de leur expérience dans le fonctionnement des métiers Leavers ils comprennent le mécanisme et refont des pièces spécifiques pour ces métiers lyonnais.

Aujourd’hui, ce sont toujours ces mêmes personnes, qui maitrisent ce savoir-faire d’exception, qui restent dédiés à la fabrication de la dentelle de Lyon.

Ils travaillent à l’ancienne dans le bruit assourdissant des métiers et le noir de la mine de plomb.

40 centimètres de dentelle à l’heure !

A la différence de la dentelle de Calais-Caudry, la particularité de la dentelle Lyonnaise est d’être plate, elle doit donc être rebrodée : « ennoblie ». Par cette opération, on lui redonne du relief en passant un lacet (fil de bourdon) autour des bords.

Les métiers fabriquent une dentelle de 4 mètres de large, contre 5.5 mètres pour les métiers Leavers, donc un produit plus rare.

Le résultat est superbe est fait le bonheur de tous !

La Maison collabore également avec la talentueuse Sylvie Falcon pour ses incroyables créations.

Ce que j’ai aimé :

  • Forcement le produit : la finesse de cette belle dentelle et la découverte de ces incroyables et uniques métiers.
 
  • La boutique qui jouxte l’atelier de fabrication et qui propose des pièces de dentelle, pour les créatrices & créateurs, mais également des accessoires : cols Claudine, ceintures, bracelets de poignées … et la vente en ligne (cliquez ici pour visiter l e shop)

A noter : La manufacture Bracq ouvre ses portes pour les groupes et l’atelier principal des métiers Leavers. Mais attention sur réservation uniquement

Une sortie en famille sur une journée :

  • Mon conseil est de faire une visite couplée du Musée de la dentelle et d’une manufacture en activité. L’accueil et les lieux valent vraiment le déplacement, je regrette de ne pas avoir pris le temps de flâner dans la ville pour y retrouver des traces de cette industrie. Vous pouvez également faire une pause gourmande à Cambrai pour quelques bêtises.