Papier peint (1/3) : Voyage coloré au Musée de Rixheim…

Papier peint (1/3) : Voyage coloré au Musée de Rixheim…

18 mai 2019 2 Par christelle

Depuis quelques mois, mon nouvel ami Instagram m’a suggéré de m’abonner au compte  wallpapermuseumfrance

Belle idée !

Ainsi chaque semaine,  je voyage dans l’univers coloré du papier peint. Toujours surprise par la modernité des motifs (qui datent parfois de 1850), étonnée par les murs arts déco ou les goûts des années 70 !

Après 6 mois de Like de chaque publication,  je  démarre quelques recherches sur « The wallpapermuseum »…

Les avis élogieux des visiteurs finissent de me convaincre de passer du virtuel au physique !

Direction la Haute Alsace, ses maisons et ses murs colorés …

Rixheim : Deux siècles de papiers peints & d'histoire

C’est  au cœur de Rixheim, petit bourg de la banlieue de Mulhouse,  dans une ancienne commanderie de l’ordre Teutonique que siège le musée du papier peint.

Une imposante bâtisse dont la construction s’achève en 1738 et qui dès 1797 abritera la Maison Zuber, la plus ancienne manufacture de papiers peints encore en activité. L’entreprise est toujours en activité à la même place dans l’aile gauche du bâtiment. 

Le musée qui ouvre en 1983 occupe l’aile droite et au centre du bâtiment se trouve l’Hotel de ville.

Le savoir-faire du papier peint du 18ieme à nos jours ...

Il est loin le temps où le papier était peint à la main, à l’encre de Chine. En France, on connaîtra davantage le papier dominoté (imprimé grâce à des planches gravées en bois pour la couleur noire puis brossé de couleurs à partir de pochoirs). Cette technique remise au goût du jour, connait actuellement un grand succès avec entre autres l’Atelier Antoinette Poisson à Paris et Alexandre Poulaillon en Alsace.

 

Au musée, on aborde le savoir-faire dans la salle technique du rez de chaussée, impressionnante par ses volumes. Le sol a même été creusé pour installer certaines machines !

Du travail artisanal d’impression manuelle à la planche en bois gravée (encore en vigueur dans la Maison Zuber) … aux machines à rouleaux de 16 couleurs. On comprend mieux l’évolution de la fabrication du papier peint ou plutôt du papier imprimé !   

On y évoque également les  techniques de la taille -douce (impression à partir de rouleaux en alliage de cuivre gravés  en creux) ; de la tontisse qui donne un effet velours au papier et dont on peut observer l’ingénieuse machine …

Un fonds de 133 000 documents...

Le  musée propose  des voyages thématiques réguliers au rythme de ses expositions temporaires. 

Ainsi, jusqu’en septembre 2019, Le bestiaire du mur nous conduit des fables de la Fontaine imprimées au rouleau, aux papiers tatouages de Jean Paul Gauthier, du domino au numérique. 

A ce niveau le papier devient le témoin d’une époque, d’un état d’esprit… 

Un centre de recherches sur le papier peint ...

Une seconde exposition est consacrée aux innovations et aux recherches actuelles autour du papier peint. 

On va de surprise en surprise : des papiers peints phosphorescents, lumineux, outdoor imperméables, d’autres isolants des ondes, protecteur en cas de séisme ! 

Des papiers peints brodés, incrustés de perles ou de cristaux de Swarovski … 

Ou au service de la culture : comme cette initiative originale de la British Library en 2006, pour célébrer les 400 ans du décès de Shakespeare d’imprimer du papier peint avec QR code de télécharger les œuvres affichées : Othello, Roméo et Juliette, Le marchand de Venise etc.

Et les panoramiques de la Maison Zuber ...

De façon permanente, on peut admirer 9 les magnifiques Panoramiques qui ont fait la renommée de la Maison Zuber au 19ème  siècle. 

De pièce en pièce,  les décors muraux nous font voyager : des « Vues de Hindoustan » (105 planches, 20 lès uniques : aucune répétition !) aux « Vues de Suisse, du Brésil » à « l’Amérique du Nord » au 19ème siècle avec seulement 20 Etats ! 

Mais les photos ne sont pas permises donc pour découvrir ces beaux panoramiques il faut venir visiter le musée !

(La photo ci contre vient de la Manufacture – article à lire prochainement sur le blog)

Ce que j’ai aimé : TOUT

Je rejoins l’avis des visiteurs : 

  • « Cadre exceptionnel, personnel accueillant souriant, des décors à couper le souffle… »
  • « Conservateur passionnant et passionné » je confirme.
  • Tout est vrai ! 
  • Allez y, il faut compter 1h30 pour la visite, super avec des enfants.  
  • Consultez le site.

 

Vous avez aimé cet article, abonnez vous : c’est simple, gratuit. Recevez chaque mois un ou deux articles.

Revenir à l’accueil